Dark.Ginger (dark_ginger) wrote,
Dark.Ginger
dark_ginger

Mmmm de bons vieux dilemmes…

Originally published at Just Sln. Please leave any comments there.

J’ai sport entre quatre et cinq jours par semaine dépendant de si oui ou non je vais a la rando du dimanche.
J’ai pour habitude de me laver la tête tout les deux jours, tous les jours et bonjours le cuir chevelu irrité, tous les trois jours et vive les cheveux filasses plaqués sur le crane.
Le problème est qu’au sport je transpire, beaucoup même, or l’endroit de mon corps qui transpire le plus est aussi le plus poilu, oui mon crâne bien évidemment et non pas ailleurs bande de pervers. A moi les joies des cheveux dégoulinant de sueurs, qui lorsqu’ils sèchent piques et rebiques!
Génial quoi, manque de pot pour moi je me lave les cheveux le lundi et le mercredi et vendredi par habitude et parfois le dimanche si je sors, en gros je me lessive le crâne les jours ou j’ai le sport qui me fait le plus transpirer… Et cela fait deux semaine que je me dis qu’il faut que je change mon planning de lavage de crâne et cela fait deux semaines que je ne le fait pas… probablement par flemmardise mais aussi parce que j’oublie…

Quoi qu’il en soit aujourd’hui j’ai de beau cheveux bien propre qui dès la fin de l’échauffement seront trempés, collant et plaqués sur mon visage. Vu que ma couleur actuelle est à reflet rouge cela se marie parfaitement avec mon visage luisant et grenat…
L’échauffement est ma bête noire je suis morte à la fin de chaque et je profite du cours pour récupérer.

Et c’est fou ce que j’ai l’air classe en kimono! Déjà le haut est trop petit et ne me couvre pas correctement la poitrine >_<, ensuite malgré la bouteille de Soupline que je manque de sacrifier à chaque lavage il est toujours aussi raide et dur, à croire que je l’amidonne! Le col est particulièrement désagréable ce qui me gène pour échauffer la nuque, de même les épaules sont trop large pour moi ce qui me gène pour lever les bras. Il a tendance à s’ouvrir au niveau de la poitrine à chaque mouvement et tente de s’échapper de la ceinture à chaque mouvement, de même l’épaisseur du tissu le rend particulièrement peu confortable. Je me sens engoncé et j’ai l’impression d’être une tortue de mer dedans!
Je luis comme elle, j’avance péniblement et qui plus est sur le dos j’ai du mal à me relever tant le haut est raide et épais! Une véritable tortue vous dis-je.

Même sans mon kimono qui me fait ressembler à une tortue ninja la classe en moins je souffre lors des échauffements des pieds. De ma chère mère je tiens des pieds archi-sec qui n’ont pas des crevasses mais plutôt des canyons, or les déplacements sur Tatami que ce soit lors de l’échauffement ou lorsqu’on travaille  les déplacements et bien ça chauffe… beaucoup même, et ça mes pieds ils n’aiment pas.
En ce moment j’ai des crevasses bien sympas à la pliure des orteils et des gouffres sur les talons, alors lorsque ça frotte non seulement ça brûle mais en plus cela fait antidérapant… le double effet kiss cool quoi.
J’ai également découvert que ma superbe crème Scholl pour pied ultra-secs à cher le paquet et bien niveau hydratation et souplesse des petons, rien niet nada ; en revanche pour graisser les chaussettes j’ai pas trouvé mieux.
Donc aujourd’hui je vais encore avoir les pieds qui douillent sur ce fichu tatami et je sens que des demain je vais passer à la pharmacie histoire de voir si, par le plus grand des hasards, ils n’auraient pas en stock un truc super méga-efficace qui feraient que mes pétons glissent tout seuls sur le tatami et cesse de frotter et de se crevasser.

Résultat à la fin de chaque échauffement j’ai perdu au moins trois litres d’eau et je n’ai plus envie que de m’affaler sur le tatami sans plus bouger. Heureusement que le cours est moins violent et surtout que ma très jolie bouteille d’eau soit disponible. Je me demande néanmoins si je ne vais pas finir par ramener deux bouteilles la mienne ayant tendance à être vide très vite.

Bon là il me reste en une heure et demi avant le début du cours, vu que je n’ai plus de carte Orange et pas envie de payer un ticket je compte y aller à pied… Evidemment il pleut… Donc gros dilemme ou je pars dans une vingtaine de minutes armés de mon parapluie et j’économise des sousous en plus de commencer à m’échauffer ou je pars dans une quarantaine de minutes, je suis au sec mais je perds 1€50… Cruel dilemme surtout en fin de mois.
Dans les deux cas je pense que je vais sortir le manteau d’hiver vu la superbe température qu’il fait ce soir…

  • Share/Bookmark
Tags: Non classé
Subscribe
Comments for this post were disabled by the author